COVID-19 : informations et outils à destination des équipes > 2- Adapter l'organisation

FOIRE AUX QUESTIONS COVID-19
Mise à jour : 22 septembre 2020

 La situation évolue régulièrement depuis mars 2020. Nous mettons tout en oeuvre pour vous proposer une veille en temps réel (informations officielles, notes récapitulatives, outils d'équipes de la région). Nous vous recommandons toutefois de vous tenir également informés de votre côté.

Face à l'évolution rapide de l'épidémie de COVID-19 en France, les acteurs de soins primaires ont un rôle majeur à jouer. Mais ils doivent aussi se protéger pour rester eux-mêmes en bonne santé et pouvoir faire face en toutes circonstances.

SOMMAIRE
Cliquez sur la partie qui vous intéresse

Partie 1 - Comment se tenir informés de l'évolution de la situation ?

Partie 2 - Comment adapter l'organisation et la vie de l'équipe en contexte COVID-19 ?

Partie 3 - Comment prendre en charge les cas de COVID-19 en ambulatoire ?

Partie 4 - Comment informer et protéger les patients ?

Partie 5 - Comment assurer la continuité des soins ?

Partie 2- Comment adapter l'organisation et la vie de l'équipe en contexte COVID-19 ?

NB : les informations ci-dessous sont issues de différentes sources officielles : Ministère des Solidarités et de la Santé, ARS (Agence Régionale de Santé), INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité), etc. Elles ne se substituent pas aux recommandations mises à jour quotidiennement sur les différents sites gouvernementaux, qu'il vous revient de consulter, ni aux échanges avec votre ARS.

 

2.1 Comment faire circuler efficacement l'information au sein de l'équipe ?

Des outils pour vous aider :

2.2 Quel protocole d’accueil et de prise en charge des patients mettre en place au sein des locaux ?
2.3 Quelles sont précisément les mesures d’hygiène et de protection à respecter dans nos locaux ?
2.4 De quels EPI (Equipements de Protection Individuels) avons-nous besoin ?
2.5 Dans quelles situations doit-on et peut-on proposer une téléconsultation et/ou un télésoin aux patients ?

Le schéma d’organisation de la prise en charge en ville identifie le recours à la téléconsulation COVID-19 en première intention. Il permet :

  • d’assurer une prise en charge à domicile pour les patients présentant les symptômes de l’infection ou reconnus atteints du COVID-19 ;
  • de faciliter l’accès aux soins, y compris en cas de besoin de prise en charge aigüe ;
  • d’assurer une continuité de prise en charge chez les patients ayant une maladie chronique et chez les femmes enceintes; en période de confinement impliquant une limitation des déplacements ;
  • de protéger les professionnels de santé de l’infection, ainsi que les patients qu’ils prennent en charge.

Documents utiles à consulter :

A noter également : dans un communiqué de presse du 4 avril 2020, le Ministre de la santé Olivier VERAN a précisé que la téléconsultation par téléphone est autorisée pour les patients dépourvus de moyen de connexion en vidéo. Ces téléconsultations seront prises en charge comme les autres téléconsultations dans le cadre de la crise sanitaire. Ce mode de consultation est réservé :

  • aux patients atteints ou suspectés de COVID-19
  • ou bien en ALD (Affection Longue Durée)
  • ou bien âgés de plus de 70 ans
  • ET sans moyens vidéo

Textes officiels à consulter :

Consultez le "Chapitre 4 : dispositions concernant la télésanté" de l'Arrêté du 10 juillet 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans les territoires sortis de l'état d'urgence sanitaire et dans ceux où il a été prorogé, Journal officiel, 11 juillet 2020

Prolongation de dérogations aux conditions de prise en charge pour certaines téléconsultations et certains télésoins : Décret n° 2020-859 du 10 juillet 2020 modifiant le décret n° 2020-73 du 31 janvier 2020 portant adoption de conditions adaptées pour le bénéfice des prestations en espèces pour les personnes exposées au coronavirus, Journal Officiel, 11 juillet 2020

2.6 Quelles sont les spécificités par profession ?

Si vous êtes professionnel de santé, pour des informations détaillées relatives à votre profession, nous vous recommandons de vous rapprocher de votre URPS et/ou de votre Ordre.

Secrétariat

S’inspirer des outils des autres équipes :

Médecins généralistes

Les médecins généralistes peuvent proposer une consultation complexe dite "bilan et vigilance" pour évaluer l’impact du confinement sur la santé de ces patients et les conseiller sur les mesures de protection à adopter dans le cadre du déconfinement.

Ils sont également responsables du diagnostic, du premier niveau de contact-tracing et de la prescription des mesures d’isolement pour les patients positifs au COVID-19 (voire de quatorzaine pour leurs cas contacts). Cela, avec le renfort des infirmiers pour réaliser les tests PCR et des professionnels de biologie pour les analyser.

Pharmacie

NB : dans les articles 5 à 12 de l'arrêté du 10 juillet, sont rappelées les conditions de renouvellement d'ordonnance et de délivrance de médicaments en situation d'état d'urgence sanitaire.

S’inspirer des outils des autres équipes :

Infirmiers

Recommandations officielles

S’inspirer d’autres équipes :

Sages-femmes

Chirurgiens-dentistes

Masseurs-kinésithérapeutes

2.7 De quelles aides pouvons-nous bénéficier en tant que professionnels de santé libéraux ?

Attention, le dispositif de compensation de la perte d’activité a pris fin le 31 juillet 2020.

Sur la réquisition des professionnel de santé en lien avec le COVID-19

En cas d'arrêt maladie d'un professionnel de santé en lien avec le COVID-19

Le statut de maladie professionnelle est désormais accordé automatiquement aux personnels soignants qui ont développé une forme grave du Covid-19 ayant nécessité un apport d'oxygène, ainsi que le prévoit un décret paru au Journal officiel le 15 septembre 2020. Les autres travailleurs doivent passer devant un comité d'experts pour bénéficier de cette reconnaissance

2.8 Comment se porter volontaire pour renforcer le système de santé face à l’épidémie ?

Le Ministère de la Santé et des Solidarités et l’Agence régionale de santé Pays de la Loire ont lancé cet été un nouvel appel à la mobilisation des professionnels de santé et des agents hospitaliers volontaires (salariés ou libéraux, actifs ou retraités) pour renforcer le système de santé dans le cadre de l’épidémie de Covid-19 et apporter un appui aux structures sanitaires, sociales et médico-sociales. Les volontaires sont invités à remplir un formulaire sur la plateforme. A partir des informations collectées, les structures prendront contact avec les professionnels inscrits.

2.9 Comment poursuivre « la vie normale » de l’équipe malgré tout ?

Point de vigilance : des propositions très alléchantes pour obtenir des stocks d’EPI peuvent circuler sur le net. Attention à toujours bien vérifier la fiabilité de l’information avant toute démarche (pensez à croiser les informations).

2.10 Comment décompresser ?
2.11 Comment valoriser le travail de l’équipe en lien avec le COVID-19 ?

 

Notre réseau à votre écoute

En application des directives ministérielles, l’ARS Pays de la Loire assure le suivi de la situation épidémiologique et a déployé une organisation régionale destinée à limiter la propagation du virus et à offrir à la population la meilleure prise en charge possible. L'ensemble des acteurs de la santé de la région Pays de Loire sont TOUS mobilisés et se coordonnent.

Si le programme d'actions de l'APMSL est adapté jusqu'à la fin de l'épidémie, l'équipe (administrateurs et salariées), pleinement investie sur le sujet, continue de travailler pour faciliter l'exercice coordonné durant cette période compliquée : lien avec les instances régionales, repérage et diffusion d'information, centralisation d'outils pouvant être utiles à l'ensemble des équipes. Echanger entre nous est essentiel face à cette situation très évolutive. Vos retours d'expérience sont importants pour nous permettre de créer des outils et les mettre à votre disposition. 

AVEC santé est également invitée aux réunions ministérielles sur le sujet et vous en tiendra informés aussi souvent que nécessaire.

Contactez-nous au 02 28 21 97 35 ou via l’adresse contact@apmsl.fr