COVID-19 : informations et outils à destination des équipes > 5- Assurer la continuité des soins

FOIRE AUX QUESTIONS COVID-19
Mise à jour : 26 janvier 2021

 La situation évolue régulièrement depuis mars 2020. Nous mettons tout en oeuvre pour vous proposer une veille en temps réel (informations officielles, notes récapitulatives, outils d'équipes de la région). Nous vous recommandons toutefois de vous tenir également informés de votre côté.

Face à l'évolution rapide de l'épidémie de COVID-19 en France, les acteurs de soins primaires ont un rôle majeur à jouer. Mais ils doivent aussi se protéger pour rester eux-mêmes en bonne santé et pouvoir faire face en toutes circonstances.

SOMMAIRE
Cliquez sur la partie qui vous intéresse

Partie 1 - Comment se tenir informés de l'évolution de la situation ?

Partie 2 - Comment adapter l'organisation et la vie de l'équipe en contexte COVID-19 ?

Partie 3 - Comment prendre en charge les cas de COVID-19 en ambulatoire ?

Partie 4 - Comment informer et protéger les patients ?

Partie 5 - Comment assurer la continuité des soins ?

Partie 5- Comment assurer la continuité des soins ?

 

Les premiers résultats d’une enquête de l’Assurance maladie et de l’Odenore sur le renoncement aux soins pendant le premier confinement ont été publiés. Ils abordent l’ampleur et la nature des renoncements ou reports de soins, actes ou consultations de différents professionnels de santé, les raisons ayant mené à ces non-réalisations, le profil des personnes plus particulièrement concernées, ou encore la question de la réalisation des soins reportés depuis le déconfinement. Lire le rapport

5.1 Comment inciter les patients, notamment ceux souffrant de maladies chroniques, à poursuivre leurs soins habituels ?

Documents réservés aux adhérents (Boîte à Outils) :

Outils d’équipe :

5.2 Qu'est-ce qu'une consultation "bilan et vigilance" ?

Il s’agit d’une consultation médicale dédiée aux personnes à risque de forme grave de Covid-19 ou souffrant d’une affection de longue durée, qui n’ont pas pu être suivis en consultation pendant la durée du confinement.

Ses objectifs :

  • évaluer les impacts du confinement sur la santé de ces patients et de s’assurer de la continuité des soins ;
  • conseiller les personnes, en fonction de leurs fragilités et pathologies, sur les mesures de protection à adopter dans le cadre du déconfinement.

Décret n° 2020-637 du 27 mai 2020 modifiant le décret n° 2020-73 du 31 janvier 2020 portant adoption de conditions adaptées pour le bénéfice des prestations en espèces pour les personnes exposées au coronavirus

FAQ du ministère sur la prise en charge des personnes à risques

5.3 Comment poursuivre la prévention et la prise en charge en matière de santé sexuelle ?

Document proposé par le COREVIH Pays de la Loire recensant l'ensemble des services proposés, les modalités de prise en charge et les contacts des structures de prévention, de dépistage, de prise en charge et d’accompagnement en santé sexuelle dans les Pays de la Loire

Un arrêté du 7 novembre 2020 modifie également temporairement les modalités des interruptions volontaires de grossesse :

  • La première prise des médicaments nécessaires à la réalisation d'une interruption volontaire de grossesse par voie médicamenteuse peut être effectuée dans le cadre d'une téléconsultation avec le médecin ou la sage-femme, sous réserve du consentement libre et éclairé de la femme et, au vu de l'état de santé de celle-ci, de l'accord du professionnel de santé.
  • Les interruptions volontaires de grossesse pratiquées par voie médicamenteuse par un médecin ou une sage-femme peuvent être réalisées jusqu'à la fin de la septième semaine de grossesse, dans le respect du protocole établi par la Haute Autorité de santé publié sur son site internet.
Pour en savoir plus, consultez l’arrêté du 7 novembre 2020
5.4 Comment protéger les personnes fragiles ou en difficulté ?
5.5 Comment poursuivre les activités d’Education Thérapeutique du Patient (ETP) et d’éducation en santé en contexte COVID ?

L’IREPS et l’ORS Pays de la Loire ont publié une sélection de ressources pour adapter l’ETP au contexte épidémique. Ils proposent des supports pour permettre la poursuite des démarches d'ETP à distance ou en présentiel, des exemples de programmes, d'ateliers ou de séances mis en place pendant l'épidémie, mais aussi des documents d'information et de prévention pour aborder avec les patients et leur entourage l'impact de l'épidémie sur la santé psychique et mentale, le déconfinement, l'importance des gestes barrières pour se protéger et protéger les autres.

Consulter le dossier de ressources

Santé Publique France met à disposition des intervenants professionnels, des bénévoles et des étudiants en santé qui agissent auprès des publics d’adultes en situation de précarité une boîte à outils regroupant une partie théorique sur la conduite d’animation en santé dans le contexte de l’épidémie de Covid-19 et une partie pratique avec des propositions d’activités à mener pour développer les compétences des populations concernées.

Consulter la boîte à outils

5.6 Quelle continuité des soins pour les patients atteints de cancer en contexte COVID ?

L’ARS et ONCO Pays de la Loire proposent un document qui récapitule l’ensemble des recommandations pour la prise en charge des patients atteints de cancer dans la région. Pour chacune de ces recommandations, des liens vers des ressources spécifiques sont proposés.

Télécharger le document de recommandations daté du 16 novembre 2020

La Ligue contre le cancer de Loire-Atlantique souhaite continuer à accompagner les personnes atteintes d’un cancer pendant cette seconde période de confinement. L’offre de soins de support est partiellement maintenue, sous un autre format, et seulement avec les bénéficiaires et les professionnels de santé qui le souhaitent (dans le respect d’une charte d’engagement portant sur les gestes barrières).

Proxiligue, le service de soins de support à domicile proposé dans tout le département, maintient son activité (à l’exception de la socio-esthétique). Là encore, uniquement avec les bénéficiaires et les professionnels de santé qui y sont favorables et signataires de la charte en privilégiant les prises en charge à distance (téléphone ou visio-conférence).

En savoir plus

5.7 En période d'état d'urgence sanitaire, quelles sont les dérogations pour le renouvellement de certains médicaments et soins infirmiers ?

Un arrêté du 7 novembre modifie les durée de prescription, sous certaines conditions et pour une durée limitée, pour :

  • la délivrance de traitements de substitution aux opiacées ;
  • la délivrance de contraceptifs oraux ;
  • la délivrance de traitements chroniques.

Certains soins infirmiers peuvent également être poursuivis dans les conditions de prescription initiales :

  • Soins infirmiers en rapport avec une affection de longue durée relevant des 3° et 4° de l'article L. 160-14 du code de la sécurité sociale ;
  • Soins infirmiers nécessitant la prescription de dispositifs médicaux prévus par le I de l'article 2 de l'arrêté du 20 mars 2012 susvisé ;
  • Suivi de la prise médicamenteuse pour les patients atteints de troubles psychiatriques et de troubles cognitifs ;
  • Soins infirmiers à domicile pour un patient, quel que soit son âge, en situation de dépendance temporaire ou permanente ;
  • Prélèvement dans le cadre de la prescription d'un examen de biologie de surveillance d'une pathologie chronique.
Pour en savoir plus, consultez l’arrêté du 7 novembre 2020 [26 novembre 2020] Le point sur le renouvellement à titre exceptionnel des traitements en officine (Assurance Maladie)

Notre réseau à votre écoute

En application des directives ministérielles, l’ARS Pays de la Loire assure le suivi de la situation épidémiologique et a déployé une organisation régionale destinée à limiter la propagation du virus et à offrir à la population la meilleure prise en charge possible. L'ensemble des acteurs de la santé de la région Pays de Loire sont TOUS mobilisés et se coordonnent.

Si le programme d'actions de l'APMSL est adapté jusqu'à la fin de l'épidémie, l'équipe (administrateurs et salariées), pleinement investie sur le sujet, continue de travailler pour faciliter l'exercice coordonné durant cette période compliquée : lien avec les instances régionales, repérage et diffusion d'information, centralisation d'outils pouvant être utiles à l'ensemble des équipes. Echanger entre nous est essentiel face à cette situation très évolutive. Vos retours d'expérience sont importants pour nous permettre de créer des outils et les mettre à votre disposition. 

AVEC santé est également invitée aux réunions ministérielles sur le sujet et vous en tiendra informés aussi souvent que nécessaire.

Contactez-nous au 02 28 21 97 35 ou via l’adresse contact@apmsl.fr