ACTUALITÉS  

Lancement de la première phase de la stratégie vaccinale

24-12-2020
National

La campagne de vaccination contre le COVID-19 débute le dimanche 27 décembre en France. Elle se déroule par phases basées sur la stratégie gouvernementale. La première phase de vaccination concerne les personnes âgées résidant en établissements et les professionnels y exerçant.

 

Quelques rappels sur la stratégie vaccinale choisie par le gouvernement

Basée sur les recommandations de la HAS (Haute Autorité de Santé), cette stratégie vise trois objectifs de santé publique :

  1. Faire baisser la mortalité et les formes graves de la maladie
  2. Protéger les soignants et le système de soins
  3. Garantir la sécurité des vaccins et de la vaccination

Elle repose sur trois principes :

  • Caractère non obligatoire de la vaccination
  • Gratuité
  • Haute sécurité

Les étapes proposées par la HAS sont plus précisément les suivantes :

  • 1- Vaccination des personnes accompagnées en EHPAD et des professionnels des EHPAD et USLD (Unités de Soins Longue Durée) présentant des risques de formes graves ;
  • 2- Puis les + de 75 ans, puis les 65-74 ans ayant une comorbidité, puis les autres 65-74 ans - en parallèle : les professionnels de la santé et du médico-social (en priorité les + 50 ans présentant une comorbidité) ;
  • 3- Puis tous les + 50 ans et les - 50 ans présentant une comorbidité - en parallèle : les professionnels des secteurs indispensables au fonctionnement du pays ;
  • 4- Puis personnes fortement exposées au virus (ex : travail en contact avec public, milieu clos...) et publics vulnérables ou précaires (ex : résidents hôpital psychiatrique, SDF...) ;
  • 5- S'il y a suffisamment de stock, les autres personnes de plus de 18 ans pourront être vaccinées.

Pour en savoir plus :

Stratégie de la HAS

Page dédiée sur le site du Ministère de la Santé

[18 décembre 2020] Enjeux éthiques d’une politique vaccinale contre le SARS-COV-2 par le CCNE

 

Lancement de la première phase le 27 décembre 2020

Qui est concerné ?

Pour cette phase, prévue en janvier et février, les personnes concernées sont :

  • Les personnes âgées résidant en établissements (par exemple EHPAD),
  • Les professionnels y exerçant et présentant un risque élevé (âge supérieur à 65 ans, pathologies).

Cette première phase concerne environ 1 million de personnes.

Quel vaccin sera administré ?

L’agence européenne des médicaments (EMA) a validé lundi 21 décembre le vaccin Pfizer/BioNtech, qui dispose d’une autorisation de mise sur le marché conditionnelle d’un an. La HAS a donné jeudi 24 décembre son aval à l’utilisation de ce vaccin.

Ce vaccin doit être stocké à -80°C. Il peut être ensuite conservé entre 2 et 8°C durant cinq jours maximum. Cela nécessite donc la mise en place de circuits logistiques spécifiques.

Pourquoi une pré-consultation vaccinale ?

Une consultation médicale (ou téléconsultation) sera proposée à chaque personne. A cette occasion, le médecin s’assurera :

  • De son état de santé,
  • De l’absence de contre-indications,
  • De son consentement après l’avoir informé des bénéfices et des risques de la vaccination.

Un guide à destination des professionnels

Ce guide est adressé aux acteurs concernés par la première phase de vaccination (ARS , fédérations du secteur du grand âge, fédérations hospitalières, représentants des professionnels de santé et des associations de patients).

Les professionnels de santé libéraux peuvent être amenés à vacciner les résidents des établissements.

Y sont détaillées :

  • la préparation de la campagne
  • la consultation pré-vaccinale et le recueil du consentement
  • les moyens nécessaires pour les séances de vaccination avec le vaccin Pfizer
  • l’organisation d’une séance de vaccination
  • la pharmacovigilance et le suivi post-vaccinal

Guide pour l'organisation de la première phase de vaccination contre le COVID-19

 

À partir de mars 2021, les phases 2 et 3

Une fois ces deux publics vaccinés, les publics concernés par les autres phases seront :

  • Phase 2 : les personnes âgées de plus de 75 ans, puis les personnes âgées de plus de 65 ans et atteints de pathologies, ainsi que les professionnels de santé et du médico-social de plus de 50 ans et atteints de pathologies,
  • Phase 3 : les autres tranches de la population susceptibles d’être infectées et non ciblées antérieurement

 

Politique de santé publique COVID-19