ACTUALITÉS  

CARNET DE BORD des équipes de soins primaires en Pays de la Loire - PSNOM (53)

30-04-2020
APMSL

Face à l’épidémie de COVID-19, les équipes de soins primaires de la région, notamment les MSP (Maisons de Santé Pluriprofessionnelles) se sont organisées. De nombreuses initiatives ont vu le jour pour prendre en charge les patients.

Nous avons décidé de « garder une trace de ce que vivent les équipes », d’un point de vue peut-être moins formel que les informations, les futurs livres d’histoire ou les bilans. Il s’agit par ce CARNET DE BORD collectif, construit à plusieurs mains, d’illustrer le quotidien des équipes pendant cette période de crise sanitaire liée au COVID-19.

Retrouvez ici le témoignage du Pôle Santé du Nord-Ouest Mayennais (53)

Ce témoignage a été transmis le 22 avril 2020. Il correspond à la période d’organisation de l’accueil des patients COVID -19 et de la continuité des soins.

Pôle de Santé du Nord-Ouest Mayennais (53) : la gestion de l’épidémie en 4 mots clés 

 

1 - Protections 

  • Se protéger et surtout protéger les patients. 

Dès le début du confinement, une pédicure-podologue, qui avait fait son stock de masques pour son année d’exercice, a proposé spontanément de les donner. Les aides à domicile, qui en manquaient, ont pu dès lors en bénéficier au même titre que les professionnels de santé. Des masques FFP2 « périmés » retrouvés au fond du placard d’un cabinet infirmier ont également été en partie donnés à une maison médicale.

  • Rechercher des moyens de protection

 Pas de vague épidémique dans le secteur mais il est préférable d’anticiper un peu les besoins : une recherche d’EPI (équipements de protection individuelle) a donc débuté. Une infirmière a communiqué à l’ensemble de la SISA un lien de commandes de visières fabriquées par des bénévoles de la Mayenne, une liste de besoins en EPI a été réalisée pour donner suite à la proposition de l’APMSL de regrouper les demandes avant de les communiquer au Rotary, une commande groupée de surblouses lavables fabriquées par des bénévoles a été faite.

2- Continuité

La veille du confinement, l’hôpital local ayant fermé ses portes aux visites et intervenants extérieurs, nous nous sommes interrogés sur la possibilité de maintenir l’intervention du coordonnateur parcours. En effet, c’est un professionnel du pôle qui organise les sorties complexes de l’établissement, en partenariat avec celui-ci. Ce protocole a été mis en place fin 2019 et montre déjà tout son intérêt dans l’efficience et la continuité de la prise en charge des patients. La réflexion s’est très vite soldée par l’évidence qu’il était indispensable que ce protocole reste en place avec l’accord du directeur par intérim de l’établissement. La coopération a donc pu sécuriser la sortie des patients jusqu’à début avril. 

Depuis une semaine ou deux, pour des raisons de sécurité, le coordonnateur ne se rend plus sur le site de l’hôpital mais les cadres le contactent par téléphone en cas de besoin.

 3 - Organisation/coordination

La semaine suivant le début du confinement, les médecins se sont organisés pour réaliser des tours de garde de demi-journées de consultation « covid-19 ». Cette consultation s’organise grâce au numéro de régulation « 116/117 », habituellement utilisé pour maintenir l’accès aux soins le weekend.  Les patients présentant des symptômes de la maladie sont orientés vers le site dédié à ces consultations qui est une salle de l’hôpital local car la MSP principale est encore en cours de construction.

Une coordination s'est instaurée avec PALEX (Plateforme d’Appui Libéral à l’EXercice coordonné) pour transmettre les informations des patients vus dans les "centres covid" de la Mayenne à chaque médecin traitant concerné. Pour les médecins de notre secteur c'est notre co-gérante, également masseur kinésithérapeute qui les contacte.

Un protocole de coordination départemental a été diffusé par PALEX :

Protocole de coordination départemental Covid-19 - Source : PALEX

 

Les patients suspectés d’être contagieux et munis d’une éventuelle ordonnance sont équipés d’un masque. Si un passage en pharmacie est nécessaire, elle doit être contactée auparavant par téléphone. Le patient doit ensuite attendre dans sa voiture stationnée sur le parking de l’officine, où quelqu’un vient chercher la prescription. Une liste des pharmacies du secteur avec les coordonnées téléphoniques a été diffusée aux médecins dans ce but. Cette démarche a été réalisée à la suite d’un partage d’expérience d’un autre pôle mayennais diffusé par PALEX.

4 - Anticipation

A la demande de l’URPS infirmier, un planning d’astreinte a été réalisé pour recenser les infirmières du secteur qui sont en capacité ou non de prendre en charge des suivis de patients covid-19, voire des patients chroniques dont l'IDEL serait arrêtée. Ce planning servira à organiser les sorties d’hospitalisation des établissements du secteur (autre que celui d’Ernée, les sorties étant déjà organisées en partenariat avec le pôle.)

C’est ensuite le tour de l’hôpital local de demander du renfort par anticipation. En effet, le personnel de l’EHPAD subit des tests de dépistage afin de protéger les résidents et si un grand nombre de professionnels est arrêté car diagnostiqué positif à la suite de ce dépistage, le personnel restant risque de s’épuiser. Quelques infirmières ont répondu positivement à cet appel et se tiennent prêtes à donner un « coup de main » si besoin.

Et après…

A l’heure où s’achève l’écriture de ce carnet de bord, une réflexion est menée sur une expérimentation de groupes « qualité » pluriprofessionnels, en visioconférence sur le thème, entre autre, du déconfinement. 

 

Contribuez vous-aussi au CARNET DE BORD des équipes de soins primaires des Pays de la Loire !

Pour apporter vos témoignages, retrouvez toutes les informations pratiques : 

Appel à contributions - Carnet de bord

Pour tout renseignement complémentaire, contactez Frédérique Mabilais : frederique.mabilais@apmsl.fr 

 

Exercice coordonné Pays de la Loire Maisons de santé pluriprofessionnelles Mayenne COVID-19 Carnet de bord