ACTUALITÉS  

10 ans d'exercice coordonné en soins primaires.

Généalogie, enjeux, processus et transformations engagées

Lors de la 7ème journée régionale célébrant les dix ans de l’APMSL, nous avons eu le plaisir d’accueillir Cécile Fournier, maîtresse de recherche en sociologie à l’IRDES*, pour un retour sur l’évolution de l’exercice coordonné à l’échelle nationale ces dix dernières années.

Mme Fournier est dans un premier temps revenue sur des définitions de l’exercice coordonné et notamment sur les différentes fonctions des soins de proximité, à savoir celle de porte d’entrée dans le système de santé, de relai des politiques de santé, de suivi des patients et de coordination des parcours.

Nous avons également pu bénéficier d’une vision nationale de la répartition des MSP, des Centres de santé et des CPTS en fonctionnement ainsi que la part de population concernée par l’exercice coordonné.

L’intervention de Mme Fournier a ensuite fait état des différentes dynamiques dans lesquelles s’inscrit la structuration naissante des soins primaires coordonnés en France. Ont été rappelés les différents enjeux multidimensionnels auxquels est confronté notre système de santé (transition démographique et épidémiologique, inégalités sociales et territoriales de santé…) ainsi que les difficultés pour les résoudre.

Mme Fournier a également pu revenir sur les différentes réformes structurant l’exercice coordonné en soins primaires, notamment la loi HPST de 2009, l’arrêté instaurant l’ACI en 2017 et le Plan « Ma Santé 2022 » de 2018. La diversité des acteurs de soutien à l’exercice en MSP a aussi été présentée, montrant la complémentarité des différents acteurs, dispositifs et structures à toutes les échelles, de l’équipe de soins primaires au niveau national. Pour travailler ensemble, ils ont dû créer des alliances entre certains professionnels de santé et les autorités publiques ainsi que les collectivités locales et mener des opérations de « traduction ».

L’exercice coordonné en sois primaires implique ainsi un certain nombre de nouvelles pratiques, étudiées par la recherche en sciences sociales. On pense notamment à l’accueil de nouveaux métiers dans les équipes de soins primaires, à l’appropriation par les professionnels de santé d’impératifs gestionnaires et des logiciels pluriprofessionnels, mais également à l’implication des usagers, au changement d’interaction avec les patients…

Ces nouvelles pratiques s’accompagnent d’un certain nombre de difficultés et de tensions observées, notamment entre logiques professionnelles, pluriprofessionnelles et gestionnaires dans les équipes, ainsi qu’entre logiques professionnels, de santé publique et des élus.

Enfin, Mme Fournier a conclu son intervention par la présentation des enjeux pour demain de l’exercice coordonné. En s’appuyant sur ce qu’a révélé l’épidémie de Covid-19, Mme Fournier a relevé la fragilité de l’exercice coordonné dans la mesure où les équipes de soins primaires ont été oubliées dans les premiers temps de gestion de la crise et où certains professionnels et institutions se sont repliés sur eux-mêmes.

Malgré cela, cette crise aura permis de révéler les forces et les potentialités des équipes de soins primaires qui ont progressivement constitué un point d’appui possible pour organiser la gestion de crise et la continuité des soins, en s’articulant avec les hôpitaux et les municipalités.

*IRDES : Institut de Recherche et Documentation en Economie de la Santé

Téléchargez la présentation de Mme Fournier

Exercice coordonné