ACTUALITÉS  

COVID-19 : l'APMSL présente aux réunions régionales d'information et de coordination

9-03-2020
APMSL

Vendredi 6 mars, à l’ARS (Agence Régionale de Santé) Pays de la Loire, s’est tenue une réunion d’information sur le COVID-19 réunissant autour de M. Coiplet, directeur général de l'ARS, les acteurs du premier recours. L’APMSL, représentée par Elodie GAZEAU, infirmière et coordinatrice à la Maison de Santé Atlas à Martigné-Briand (49), est intervenue à cette réunion.

Une coordination régionale mise en place

L’ARS Pays de la Loire, le Dr Leturnier, infectiologue au CHU de Nantes et le CPIAS (Centre d'appui pour la Prévention des Infections Associées aux Soins) ont répondu aux questions des représentants des professionnels de santé. M. Coiplet a indiqué la nécessité d’avoir un positionnement à l’équilibre : « pas de laxisme, pas d’alarmisme ».

En application des Directives ministérielles, l’ARS Pays de la Loire déploie une organisation régionale destinée à limiter la propagation du virus. Les acteurs de la santé de la région Pays de Loire sont TOUS mobilisés et se coordonnent. Les services de l’ARS mobilisés 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 pour assurer le suivi de la situation épidémiologique et coordonner au niveau régional la prise en charge possible, en coordination étroite avec l’ensemble des acteurs du système de santé.

Le secteur hospitalier de la région est prêt

Dans la région, deux hôpitaux, le CHU de Nantes et celui d'Angers, sont mobilisés pour répondre au premier niveau de prise en charge, et possèdent notamment des chambres d'isolement, un plateau technique hautement spécialisé, ou encore le recours permanent à un infectiologue. Ces deux centres réalisent les tests diagnostics.

Les centres hospitaliers de Saint-Nazaire, Cholet, Laval, Le Mans et La Roche-sur-Yon sont catégorisés en niveau 2, ce qui signifie qu'ils possèdent une unité d'infectiologie, des chambres permettant l'isolement, ou encore un laboratoire de biologie médicale permettant la réalisation des examens courants.

Le premier recours doit se préparer

Le temps est venu pour les acteurs du premier recours de se coordonner et de s’organiser avec les services hospitaliers pour prendre en charge les patients du COVID-19. M. Coiplet appelle à la co-construction d’une réponse. Un groupe de travail sera constitué ce début de semaine. M. Coiplet a d'ores-et-déjà identifié l’APMSL comme un membre de ce groupe de travail. 

Bulletin quotidien de l'ARS Pays de la Loire sur l'épidémie de COVID-19

Nos informations et outils

Politique de santé publique Exercice coordonné Pays de la Loire Actions APMSL COVID-19